Rotator Placeholder Image
 

En Vaucluse 84 450
Provence Côte d'Azur


    Vos commentaires sur notre livre d'or

    La plupart des informations utilisées dans ce site sont tirées du livre Histoire de Saint-Saturnin lès Avignon, paru en 1970,écrit par
     Jean Mounition

    Tous droits réservés.

    Recherche et rédaction
    Jean Felix Perdiguier


    Site design
    MJ Schiavon


Chapelle interieur       Chapelle

La Chapelle vers les années 50, elle est bien seule sur la colline

On peut remarquer sur la photo de droite, que la colline du Puy était complètement déboisée après la guerre.

- Petit Historique

    Durant la deuxième guerre mondiale, les paroissiens de Saint-Saturnin se réunissaient dans la cour de l'école Saint-Joseph pour prier Notre Dame du Sacré-Coeur afin que le village soit épargné. Il y avait aussi ceux des villages voisins  comme Vedène, Morières et Gadagne qui s'étaient joints en 1943, pour formuler un voeu, dit "Le Voeu de Guerre".

    Lors de la débâcle, les allemands avaient prévu de faire sauter toutes les casemates du dépôt de munitions du "Plan d'Entraigues"; l'endroit même où aujourd'hui, il y a une "magnifique" décharge. A l'époque il y avait de nombreuses casemates et servait de dépôt d'explosifs de la Poudrerie Nationale de Sorgues. Peu avant leur départ les allemands avaient relié par mèches toutes les casemates entre elles. Dans la nuit précédant leur départ un prisonnier noir n'ayant plus rien à perdre s'échappa et alla couper les mèches reliant les casemates. Les allemands partaient, les premières casemates explosaient et puis plus rien. Le courage de ce valeureux sauva les villages.
    Suite à ce fait héroïque, les paroissiens mirent à exécution leur voeu: c'est à dire l'érection d'une chapelle en l'honneur de Notre Dame du Sacré-Coeur. C'est ainsi que la Chapelle du Voeu de Guerre vit le jour en 1947.

   

La chapelle dans les années 60

Chapelle Chapelle Chapelle
-
Photos issues de cartes postales

---------------------------------------------

    A l'époque du projet et de la construction de la chapelle, c'était l'abbé Vigne qui était curé de Saint Saturnin. Il a beaucoup œuvré pour que cette construction se réalise et les embûches ont été nombreuses. Il a voulu impliquer les paroisses voisines dans la réalisation du projet. Elles aussi avaient profité du miracle.

    Il voulait en faire un lieu de pèlerinage régional, il voyait déjà Saint Saturnin les Avignon accueillir des pèlerins de toute la Provence. La chapelle fut inaugurée en grande pompe le dimanche 23 novembre 1947, comme en témoigne la page de garde ci-dessus du livret de chants qui fut imprimé pour l'occasion.

  

La feuille de chants

Clic sur les pages ci-dessous

chants chants Chants
---------------------------------------------

La Chapelle en 2003

Chapelle interieur Chapelle oratoire Chapelle du voeu de guerre
Chapelle, intérieur en 2003, les vitraux du coeur sont encore visibles.
Chapelle avec l'Oratoire de Saint Gens.
La Croix du jubilée de 1865 devant la chapelle
---------------------------------------------------

Quelques photos en 2020

Chapelle interieur Chapelle interieur Chapelle interieur
Le petit autel mis en place, était l'autel dédié à St Antoine dans l'église.
Photo de groupe avant le messe du dimanche 5 juillet 2020.
-
Chapelle interieur Chapelle interieur Chapelle interieur
Les anciens bancs de l'église ont remplacé les bancs d'origine de 1947. Le Père Nelson
--------------------------------------------------------

- Le curé Vigne

  Les souhaits de celui-ci ne se sont pas réalisés comme il l'avait espéré. Après son départ en 1956, la chapelle est tombée peu à peu dans l'oubli.

    Le passage du curé, Prosper Vigne, a marqué la vie des paroissiens Saint Saturninois. Il a officié de juillet 1922 jusqu'en 1956. Nous avons retrouvé une carte qui a été édité lors de ses Noces d'Argent de Sacerdoces en 1928. On peut voir sur cette carte le cheminement de son sacerdoce et quelques photos souvenirs de Saint Saturnin.

    Le curé Vigne a oeuvré toute sa vie pour offrir un presbytère à la paroisse de Saint Saturnin. Le presbytère était hébergé dans la maison Deville, (voir ci-dessus)  mais il était situé un peu loin de l'église. En 1930, il réussit à acheter à M. Léandre Estellon, la maison attenant à l'église au couchant. C'est le presbytère d'aujourd'hui, qu'il offrit à l'Association Amicale et Familiale en 1940.

    Le curé Prosper Vigne fut remplacé en 1956 par le curé Paul Diet. Il mourut en 1959 et fut inhumé dans le cimetière de Saint Saturnin. Les paroissiens l'ont beaucoup estimé et respecté. L'épitaphe reflète bien cette considération et retrace toute sa vie. Il fut enterré avec ses soeurs Rose et Philomène.

 

sceau