Rotator Placeholder Image
 

En Vaucluse 84 450
Provence Côte d'Azur


    Vos commentaires sur notre livre d'or

    La plupart des informations utilisées dans ce site sont tirées du livre Histoire de Saint-Saturnin lès Avignon, paru en 1970,écrit par
     Jean Mounition

    Tous droits réservés.

    Recherche et rédaction
    Jean Felix Perdiguier


    Site design
    MJ Schiavon



Le monument aux Morts de Saint-Saturnin les Avignon

Monuments aux morts


    Devant la mairie de St Saturnin, se dresse la virile statue d’un poilu de 14/18 portant sa tenue de fantassin, taillé dans un bloc de pierre que l’on avait amené dans la cour de M. Perdiguier, marchand de chaussures ( Actuellement Pizzéria Capri).

    L’origine de cette statue remonte au 13 juillet 1919, quand une somme de 500 F est votée pour l’érection d’un monument au cimetière du village.

    Pendant l’hiver, des contacts sont pris avec un sculpteur, Vernon Blake, (1875-1930) sculpteur anglais résidant aux Baux-de-Provence, né à Reigate (Grande Bretagne) ex directeur de l’Académie Anglaise à Rome, créateur des monuments de Maussane, Eyragues, Plan d’Orgon et, plus tard de Lauris. C’est ce qu’explique le Maire, F. Pelissier, au préfet dans une lettre du 21 février 1921. Trois jours plus tard, le conseil municipal accepte l’avant-projet de Blake et modifie l’emplacement en choisissant la place publique, devant la Mairie.

DÉLIBÉRATION DU CONSEIL MUNICIPAL DE SAINT-SATURNIN

DU 23 FÉVRIER 1921

    Le Conseil après un examen sérieux des différents projets, choisit celui de M. Vernon Blake, qui s’engage à l’exécuter pour la somme de 5309,85 Fr, représentant le total de la souscription publique autorisée et du crédit communal voté. Monsieur le maire soumet à l’assemblée divers croquis en vue de l’érection d’un monument à la mémoire des soldats morts pour la France, et demande en même temps au conseil municipal de vouloir bien désigner à cet effet un emplacement où pourrait être élevé ledit monument.

    Et décide que l’érection de ce monument aura lieu sur la petite place devant la mairie et en bordure de la voie publique.
    Monuments

 Le monuments aux morts vers la fin des années 1980.

    Le 2 mars, le sculpteur envoie un devis de 5 309,85 fr pour un soldat de 1,80 mètre de haut (la sculpture fut faite à partir d’une photo du soldat Gaston Lassia prétée par sa sœur Blanche Lassia-Delhomme): un mois plus tard, la préfecture reçoit la photo du modèle correspondant au « Poilu » que l’on peut voir. Devant une œuvre plus originale que les autres, le 27 avril, la commission artistique donne immédiatement un avis favorable. Le dossier étant complet, le 7 juin 1921, la commune reçoit l’approbation pour ériger son monument Outre son aspect vigoureux, celui-ci se caractérise par la gravure dans la masse des 33 noms et par son épitaphe unique dans le Vaucluse : « Morts en défendant la France ».

Sur 1 303 habitants, St Saturnin avait perdu plus de 7% de ses Hommes.

En Mairie, on peut voir une plaque commémorative, gravée bronze.

Et pour la petite Histoire le sculpteur a oublié de rendre la photo …

Ces informations sont extraites du livre « Les Monuments aux morts dans le Vaucluse

» Editions Scriba - L’isle sur Sorgue - 1991 - Auteurs : Jean Giroud - Raymond et Maryse Michel

    Le monument aux morts était situé devant l'entrée principale de la mairie. Pour des raisons de commodité, dans les années 2000, il a été transféré sur la place de la piboule, coté Est de la mairie. Ce nouvel emplacement permet  de faire les commémorations avec plus de place et en sécurité.




Sur les 3 faces on y trouve inscrit la mémoire de 32 soldats morts pour la France pendant la guerre de 14-18, 5 pendant celle de 39 -45 et 1 pendant la guerre d'Algérie.


Liste des noms inscrits sur le monument aux morts pendant la guerre 14 - 18 Liste des noms inscrits  des morts pendant la guerre de 39 - 45
ALBIN (Prosper) Auguste
BERNARD Marius Louis
BEUNE Louis Jean
BOUCHE Paul Henri
BOURDET Joseph
BOUSSIER Célestin Marius
BUISSON Paul
CEBE Marius (Antonin)
CEBE Georges (Claude)
CEBE Gabriel
CHABRAN Ernest (Casimir)
CHAUTARD René
CLEMENT Charles Etienne
CLOT Ernest Alfred
DEYE Fernand Jacques
DUBEC Marcel Roger
DUCRES Victor Marius
ESTELLON Joseph
ESTEVENIN Victor Jules
GALLON Victor Marius
GIRARD Albert
GUERAUD Jean Marie Alphonse Fidelin
JACOMET Adrien Jean
LAMIABLE Henri
MARCELIN Etienne Joseph
MOREL Norbert Clément Philippe
NITARD Victor Joseph
NITARD Albert Joseph
RAVET Philippe Jean-Baptiste Marius
ROUX Célestin
SAUVAN Marcel François
SOURDON Paul Adrien
BIAGINI Jules
BABOIAN Michaël
GRANIER Théodore
FOURMENT Eugène
REYNAUD Joseph


Mort pendant
la guerre d'Algérie
PACINI Jacques
Ci-contre en bleu les 5 noms qui ne figurent pas sur la plaque de l'église.

    A Saint Saturnin, il y a dans l'église du village, une plaque commémorative  avec 33 noms de poilus inscrits. Cette plaque est située dans la chapelle nord de l'église, près de l'autel dédié à Saint Joseph.
    Il y a 1 nom de plus sur cette plaque, que sur le monument aux morts du village.
    Particularité,  il y 5 noms inscrits sur celui-ci (couleur bleu dans la liste ci-dessus) qui ne figurent pas sur la plaque de l'église et par contre il y a 7 autres  noms supplémentaires sur cette plaque. Ceci porte à 39 le nombre total de poilus à Saint Saturnin.

Les 7 poilus ne figurants pas sur le monument aux morts du village
ARNAUDET Pierre
BERUD Henri
BOYER Félix
CHABRAN Fernand
ESTEVENIN Camille
GUIRAUD Jean
MACHIN Joseph
sceau
Toutes les photos de ce site sont la propriété de JF.Perdiguier. La publication de ces photos quel que soit le format, est interdite sans l'autorisation de l'auteur.