Rotator Placeholder Image
 

En Vaucluse 84 450
Provence Côte d'Azur


    Vos commentaires sur notre livre d'or

    La plupart des informations utilisées dans ce site sont tirées du livre Histoire de Saint-Saturnin lès Avignon, paru en 1970,écrit par
     Jean Mounition

    Tous droits réservés.

    Recherche et rédaction
    Jean Felix Perdiguier


    Site design
    MJ Schiavon


Sa population

    On peut supposer qu'au XIVème siècle la population de Saint-Saturnin s'élevait à environ 350 à 400 habitants, compte tenu du nombre de maisons que pouvait contenir l'enceinte du village, alors qu'en 1414, un texte nous apprend que la commune de Saint-Saturnin est devenue presque inhabitée à cause des guerres et des épidémies.

    Le début du XVIème siècle n'a certainement pas vu la population se relever, compte tenu des interminables guerres de religion. Il faudra attendre la seconde moitié de ce siècle pour voir à nouveau augmenter la population. Un recensement en 1566 et un en 1628 nous montrent que les niveaux du XIVème siècle avaient été atteints.

Place des cafés     En 1709 la population dépasse les 500 habitants. Par la suite avec l'introduction de la culture de la garance en 1780, la population augmenta considérablement, pour dépasser les 2000 habitants à son apogée en 1860. Dès 1870 elle est redescendue à 1200 habitants, suite à la chute de la culture de la garance et aux attaques du phylloxéra sur la vigne. Puis la population a remonté péniblement à 1500 en 1950. Ce n'est qu'à partir des années 60 que la courbe a pris une pente très ascendante pour atteindre les 5000 habitants aujourd'hui.

    Les registres paroissiaux, qui étaient l'état civil officiel jusqu'à la révolution, sont parvenus jusqu'à nous presque intégralement depuis 1587. Ils étaient rédigés en latin, car Saint-Saturnin faisait partie du Comtat Venaissin, territoire pontifical où le latin était la langue officielle.

    Les registres paroissiaux nous montrent qu'en moyenne il y avait 26 baptêmes par an au début du XVIIème siècle. Ce chiffre baissa à 24, cent ans plus tard, pour dépasser les 29 juste avant la révolution.
Les actes des registres paroissiaux.

Le premier acte de baptême mentionné dans les registres, est celui de Pierre FOUGEIRET.


Acte de baptème 1587

" Le quatrième de décembre 1587 a été baptisé Pierre FOUGEIRET fils de Jehan FOUGEIRET et de Phelize NOUSSIER. Le parrain a été Monsieur Pierre de CADENELE d’Avignon, sa marraine a été Simone ARNAUDETE. » Signé: RABASSE curé"

                                                   ****************************************************************************

    Cet acte de naissance de François FERRIER en 1590 nous prouve que la famille FERRIER habitant encore à Saint-Saturnin, a bien ses origines dans le village. Ce François est certainement l’ancêtre commun de pas mal de familles du village, et notamment la famille PERDIGUIER l’a pour ancêtre. De plus grâce aux contrats de mariage nous connaissons le grand-père de François FERRIER, qui se nommait également François et serait né vers 1545.

 

Acte de baptème 1590

" Le dernier septembre 1590 a été baptisé François FERRIER fils de Jean FERRIER et Esprite CASTELLAN, le parrain a été François GAS , la marraine Catherine LAURENT "

sceau